Aller à l'en-tête Aller au menu principal Aller au contenu Aller au pied de page
Accueil - Universite - Enseignants Chercheurs - M. Marc MILET

M. Marc MILET

Enseignant – chercheur
Marc Milet
M. Marc MILET
Maître de conférences en Science politique
Marc Milet
Matière(s) enseignée(s) :

Introduction à la science politique, analyses des comportements politiques (action collective), études parlementaires (législative & sociologie législative), sociologie politique

Thèmes de recherche :

Groupes d'intérêt & lobbying, Parlement & action publique, socio-histoire & théorie politiques et juridiques (XIX-XXIe s.)

Coordonnées :

Centre Assas
Université Paris 2 Panthéon-Assas
92 rue d’Assas, 75006 Paris

Activités / CV

Titre universitaire

  • Licencié en InfoCom, Licencié en droit
  • Docteur en science politique
  • Habilitation à la direction des recherches (HDR)

Recherches en cours

  • Rapport au droit des groupes d’intérêt
  • Mobilisations et représentation des PME, artisans et commerçants en France et en Europe (small business groups)
  • Approche transdisciplinaire de la fabrique de la loi
  • Engagement civique et politique des juristes (XIXe - XXI e s.)

Publications

Livres, co-éditions et dossier dirigé

  • Théorie critique du lobbying. L’Union européenne de l’artisanat et des PME et la revendication des petites et moyennes entreprises, Paris, L’Harmattan (coll. « Logiques politiques »), 2017, 258 p.
  • La démocratie en Europe. Trajectoires et enjeux, Paris, Ellipses, 2ème ed., 2017 (2nde imp. 2013, 1è ed. 2009), 288 p. 
  • (avec J.M. Blanquer), L’invention de l’Etat. Léon Duguit, Maurice Hauriou et la naissance du droit public moderne français, Paris, Odile Jacob, avril 2015, 398 p.
  • La Faculté de droit de Paris face à la vie politique, de l’Affaire Scelle à l’Affaire Jèze, 1925-1936, Paris, LGDJ, 1996, 232 p.
  • (avec T. Ehrhard, G. Devin, S., Strudel,), ed., Vies politiques. Mélanges en l’honneur d’Hugues Portelli, Paris, Dalloz, 2018.
  • (avec F. Audren), ed., « Préface. Maurice Hauriou sociologue. Entre sociologie catholique et physique sociale », in Maurice Hauriou, Ecrits sociologiques, Paris, Dalloz, coll. « Bibliothèque Dalloz », 2009 [préface de 58 p. + réédition des travaux de sciences sociales de M. Hauriou].
  • Dossier dir., « Les juristes et la loi », Parlements, 2009, n°11.

Articles

2019

  • (à paraître, avec Olivier Rozenberg),  « Parlement et politiques publiques », in L. Boussaguet, S. Jacquot et P. Ravinet, dir., Dictionnaire des Politiques publiques, Paris, Presses de SciencePo, 3ème ed.
  • (à paraître) « Parliament in the policy process : a sociology of law-making » in C. Benoit, O. Rozenberg, ed.,  Handbook of Parliamentary Studies : Interdisciplinary approaches to Legislatures.
  • (à paraître) « Groupes d’intérêt et mouvements sociaux », in P. Hassenteufel, O. Porto de Oliveira, E. de Lima Caldas, G. Massardier et Y. Surel, eds., Sociologia da Ação Pública: Teorias, abordagens e conceitos, Escola Nacional de Administração Pública, Brazil.
  • (conférence internationale) « Se grandir par l’action nationale ? Que nous apprend la mise en place d’un répertoire des représentants d’intérêt en France sur la perméabilité des enjeux locaux et nationaux du lobbying », 3ème Printemps de l’Ecole des Hautes Etudes publiques, Université de Moncton, Canada, 4 avril 2019.
  • (Actes de Colloque international à paraître) « Throw overboard the entire paraphernalia of political science ». Lecture(s) disciplinaire(s) à partir des compte rendus et références à la pensée de Léon Duguit dans les écrits nord-américains de son temps » in N. Hakim, alii, ed., Léon Duguit et les Amériques, Cuba.

Avant 2019

Revues à comité de lecture 

  • (avec G. Courty), « La juridicisation du lobbying en France. Les faux semblants de l’européanisation soft d’une politique de transparence », Politique européenne, n° 61, 2018/3, p. 78-113.
  • (avec G. Courty), « Moraliser au nom de la Transparence. Genèse et usages de l’encadrement institutionnel du lobbying en France (2004-2017) », Revue française d’administration publique, n°165, 2018/1, p. 17-31.
  • « Léon Duguit et Maurice Hauriou dans la Grande Guerre », Jus politicum, vol. 8, 2016, p. 11-31.
  • « Les publicistes français et la Communauté européenne de défense, controverse doctrinale et engagement civique », Relations internationales n° 149, 2012, p. 101-113.
  • « Après la lutte : les itinéraires de Pierre Poujade et de Gérard Nicoud ou l’instrumentalisation différenciée du label protestataire », Cultures & Conflits (dossier : Le passage par la violence en politique), n° 81-82, 2011, p. 123-143.
  • « Pour une sociologie législative du pouvoir des parlementaires en France », Revue française d’administration publique, n° 135,  nov. 2010, p. 601-618.
  • « Les professions juridiques contre la loi Perben II. Le tempo singulier de pratiques ordinaires de la mobilisation collective », Parlement(s), n° 11, janv-fevr. 2009, p. 53-66.
  • « Dialoguer pour exister ? Le syndicalisme artisanal en quête de légitimité par le dialogue social (archives) », Terrains & Travaux. Revue de sciences sociales, n°14, (dossier : « travail et démocratie »), 2008, p. 68-89.
  • « Parler d’une seule voix. La naissance de l’UPA et la (re)structuration du syndicalisme artisanal au tournant des années 70 », Revue française de science politique, vol. 58, no 3, juin 2008, p. 483-510.
  • « La banque (postale) « pas comme les autres » : entre identité postale et rhétorique de marché », Revue française d’administration publique, n° 119, 2006, p. 427-438.
  • « Cadres de perception et luttes d’imputation dans la gestion de crise : L’exemple de la « canicule » d’août 2003 » Revue française de science politique, 55 (4), août 2005, p. 573-605.
  • « Les savants et le politique. Sur la mobilisation des chercheurs au Printemps 2004 », Zénon. Philosophie, science et politique, (dossier La République et ses Savants), n°2, 2004, p.223-239.
  • « Penser et comprendre le régime de la Cinquième République », Lectures critiques, Raisons politiques. Etudes de pensée politique, n°5, février-avril 2002, p. 170-184.
  • « L’autonomisation d’une discipline. La création de l’agrégation de science politique en 1971 », Revue d’histoire des sciences humaines, n° 4, avril 2001, p. 95-116.
  • « La controverse de 1925 sur l’exception d’inconstitutionnalité. Genèse d’un débat : l’affaire Ratier », Revue française de science politique, vol. 49, n° 6, décembre 1999, p. 783-801.

Contributions à ouvrages collectifs 

  • « Chp 15. Le Parlement et la loi : un « fond d’écran » d’action publique ? », in E. Thiers, O. Rozenberg, ed., Traité d’Etudes parlementaires, 2018, Bruylant, p. 437-469.
  • « Groupes d’intérêt et contrôle de constitutionnalité en France. Pour un décloisonnement des approches et nouvelles perspectives de recherche », in Vies politiques. Mélanges en l’Honneur d’Hugues. Portelii, Paris, Dalloz, 2018, p. 193-220.
  • « La loi saisie par la science : genèse et ambivalences de la construction d’une « science législative » in C. K. Gilberg, C. Groulier,  dir., Former à la légistique. Les nouveaux territoires de la pédagogie juridique, Paris, Lexis Nexis, 2018, p. 145-160.
  • (avec G. Courty), « Economic interest groups and policy analysis in France » in Ch. Halpern, P.  Hassenteufel, Ph. zittoun, ed., Policy analysis in France, Bristol, Policy Presse, 2018, p. 225-241.
  • « L’argument sociologique au Parlement », in D. Fenouillet, s. dir., L’argument sociologique en droit. Pluriel et singularité, Dalloz, 2015, p. 151-164.
  • entrée « force », in P. M’Bongo, F. Hervouët, C. Santulli, s. dir., Dictionnaire encyclopédique de l’Etat, Berger-Levrault, 2014, p .457-461 ; 
  • entrée « violence », ibid. p. 965-969.
  • « La configuration de la décision. Retour sur la question de l’influence des lobbies à partir des politiques européennes à l’égard des PME », in Mélanges en l’honneur du professeur Jacques Chevallier. Penser la science administrative dans la post-modernité, Paris, LGDJ, 2013, p. 167-177.
  • Les identités de l’UEAPME. Sur les conditions d’imposition d’une représentation européenne de « l’autre » patronat » in H. Michel, dir., Représenter le patronat européen. Formes d’organisation et modes d’action collective, Peter Lang, 2013, p. 119-147.
  • (avec A. Mias et E. Heiling), [Les groupes d’intérêt : France »] « Frankreich. Verbände als zivilgesellschaftliche Akteure im zentralistischen staat » in Werner Reutter, (dir.), Verbände und Interessengruppe in den Ländern der EU [Associations et groupes d’intérêt des Etats de l’Union européenne], Springer, 2012, p. 211-246.
  • (avec J.-M. Blanquer), « Les idées politiques de Léon Duguit. Un prisme contextuel et biographique », in F. Melleray (dir.), Autour de Léon Duguit. Colloque commémoratif du 150e anniversaire de la naissance du doyen Léon Duguit, éd. Bruylant, 2011, p. 3-28.
  • « Le dévoiement d’un argumentaire. Les droits civiques des femmes dans la doctrine publiciste de la IIIème République », in A. Stora-Lamare, J.-L. Halperin, F. Audren (dir.), La République et son droit (1870-1930), Les Presses de l’Université de Besançon, 2011, p. 311-329.
  • « La Faculté de droit de Paris sous la Troisième République : une domination sans partage ? (1871-1939) », in J. L. Halperin (dir.), Paris, capitale juridique (1804-1950). Etude de socio-histoire sur la Faculté de droit de Paris, Paris, Ed. rue d’Ulm, 2011, p.143-176.
  • 6 Notices : Coste-Floret, Duguit, Jèze, Le Fur, de Menthon, Scelle in P. Arabeyre, J-L Halperin, J. Krynen, s. dir., Dictionnaire historique  des juristes français, Presses Universitaires de France, coll « Quadrige », 2007.
  • « La fabrique de la loi. Les usages de la légistique sous la Troisième République (1902-1914) », in s. la dir. de O. Ihl, M. Kaluszynski et G. Pollet, Les sciences de gouvernement, Economica (coll. « Etudes politiques »), 2003, p. 123-141.
  • « L. Duguit et M. Hauriou : quarante ans de controverse juridico-politique. Essai d’analyse socio-rhétorique (1889-1929) » in s. dir. de Carlos Miguel Herrera, Les juristes face au politique. Le droit, la gauche, la doctrine sous la IIIè République, Kimé (coll. « Philosophie politique »), 2003, p. 85-121.

Publications généralistes 

  • «  La violence politique en Europe : entre accalmie et renouveau », Questions internationales, n° 64, nov.-déc. 2013, p. 89-95.
  • « Le lobbying européen », Questions internationales, n° 45, sept-oct 2010 (dossier l’Europe en zone de turbulences), p. 79-84.
  • « L’action patronale dans l’Union européenne », Questions internationales, n° 38, juillet-août 2009, p. 98-104.
  • « L'exemple de la réforme très politique de la loi SRU », Revue Constructif (dossier « mieux évaluer et contrôler les politiques publiques »), mai 2004, p. 75-77.

Lectures critiques

  • Compte rendu de lecture de Cadiou (Stéphane) – Gouverner sous pression ? La participation des groupes d’intérêt aux affaires territoriales, Paris, LGDJ, 201, in Gouvernement et action publique, oct-dec 2018.
  • Note de lecture de Roussellier (Nicolas) - La force de gouverner. Le pouvoir exécutif en France XIXe-XXIe siècles. – Paris, Gallimard (nrf essais), 2015. 827 p., in RFSP, vol. 67, 1, 2017, p. 211-214.
  • Note de lecture de Rouse (M. Stella) - Latinos in the legislative process. Interest and influence. - New York, Cambridge University Press, 2013. 186 p. appendix. References. index., in RFSP, vol 64, 2014, n°4, p.821-823.
  • Note de lecture de Fraboulet (Danièle), Vernus (Pierre), s. dir., Genèse des organisations patronales en Europe (19e-20e siècles).- Rennes, PU de Rennes, 2012 (Pour une histoire du travail), 351 p. Index, in RFSP, vol. 63, n°5, 2013, p. 991-992.
  • Note de lecture de « Sur le retrait d'allégeance en démocratie », compte rendu de Pourquoi désobéir en démocratie ? d’Albert Ogien et Sandra Laugier, Paris, La découverte, 2010. Mis en ligne sur le site nonfiction, le 31 janvier 2011. http://www.nonfiction.fr/article-4190-sur_le_retrait_dallegeance_en_democratie.htm
  • Note de lecture de Sacriste (Guillaume) – La République des constitutionnalistes. Professeurs de droit et légitimation de l’Etat en France (1870-1914).-Paris, SciencesPo. Les Presses, 2011 (Droit), 578 p. Bibliogr. Index, in RFSP, vol 62, n°5-6, 2012, p.27-29.
  • Note de lecture de Herrera (Carlos Miguel), s. dir., Les juristes face au politique. Le droit, la gauche, la doctrine sous la IIIè République, tome I, Kimé, revue Droit et société, n°58, 2004, p. 744-746.

Icône PDFCV complet avec communications

Travaux disponibles en ligne par recherche nominative sur le site : http://www.cairn.info /

Informations complémentaires

Laboratoire d'appartenance
Enseignant - Chercheur au CERSA (umr 7106 CNRS)

Responsabilités administratives ou pédagogiques à l'université Paris 2 Panthéon-Assas

  • Membre du Conseil académique
  • Enseignant référent pédagogique du L3 science politique
  • co-organisateur du « Rendez-vous des politistes » (cycle annuel de conférences)

Responsabilités extérieures

  • Membre suppléant du Conseil national des universités, section 04 science politique (2016-2019)